Livre, Parcours éditoriaux

Corrections éditoriales, mon expérience

par warmhealer sur tumblr

Hello !

Presque deux ans après cet article je peux vous dire que les corrections touchent à sa fin ! Ça aura duré un an et demi, entrecoupé de quelques pauses. Un travail titanesque. Les premiers chapitres ont été les plus longs et durs à corriger, j’en ai 4, 5 ou 6 versions différentes avant la définitive. Il a fallu couper des paragraphes, en rajouter d’autres, développer certains points mais surtout régler toutes les incohérences / passages pas ou peu réalistes. Et ça, c’était le plus difficile car quand on change quelque chose dans un récit – encore plus quand c’est au début – il peut y avoir d’énormes répercussions sur la suite. Je me retrouvais alors à décaler des scènes, en supprimer, en inventer d’autres.

Lire la suite « Corrections éditoriales, mon expérience »
Publicités
Parcours éditoriaux

Parcours éditorial – les écuries des Lumières

Hello tout le monde !

Maintenant que j’ai trouvé un éditeur, je peux vous faire mon 3eme parcours éditorial. Je vous laisse regarder mon petit tableau. Sur 25 envois,  14 m’ont répondu, dont une réponse positive, en un an. Vous pouvez constater que les éditeurs sont débordés ! Pour la petite anecdote, j’ai reçu hier un refus type pour un livre que j’ai envoyé il y a deux ans ! J’ai rigolé. Les délais varient de 3 mois à 1 ou 2 ans.

Lire la suite « Parcours éditorial – les écuries des Lumières »
Parcours éditoriaux

Parcours éditorial – Le Devoir de Louisa

Comme il est désormais sorti, je vais vous parler aujourd’hui de mon parcours éditorial pour mon second roman, Le Devoir de Louisa. Je n’ai envoyé mon manuscrit que par mail.

Légende : Acc. = accusé de réception.

Envois du mois de février 2016 :

Le 21 février.

  • Balivernes → pas de réponse.
  • Casterman jeunesse → pas de réponse.
  • Critic, Acc. le 01/03 → pas de réponse.
  • Gulfstream → pas de réponse.
  • Malpertuis → refus le 21/02 (roman trop court).
  • Mic-Mac → refus le 27/02 (ne prennent plus de nouveaux projets).
  • Terriciaë → maison fermée.

Le 22 février.

  • L’atalante → pas de réponse.
  • Le buveur d’encre → délai de deux mois dépassé = refus.
  • Philomèle → délai de deux mois dépassé = refus.

Le 27 février.

  • 7Ecrit (compte d’auteur, finalement) Acc. le 27/02 : Oui le 29/02, je n’ai pas donné suite.

Envois du mois de mars 2016 :

Le 04 mars.

  • Magnard Jeunesse → pas de réponse.

Le 06 mars.

Les trois colonnes (finalement, il s’avère que c’est du compte d’auteur…) Acc. le 06/03 → Oui (1700€), je n’ai pas donné suite.

Le 09 mars.

  • La Martinière Jeunesse → pas de réponse.
  • La Sarbacane → refus argumenté et encourageant.
  • Hélium → refus argumenté et encourageant.
  • La joie de lire → pas de réponse.
  • Les petites Moustaches → pas de réponse.

Je suis allée au salon du livre et j’ai pris contact avec deux éditeurs : Fleurus (envoi le 21/03 → pas de réponse), et le Seuil (envoi le 28/03 → pas de réponse).

Envois du mois d’avril 2016 :

Le 01 avril.

  • Bragelonne → pas de réponse.

Le 03 avril.

  • Auzou → refus.
  • ActuSf → refus.

Le 18 avril.

  • Sudarènes → refus.

Le 21 avril.

  • Mouck → pas de réponse.

Le 22 avril.

  • Le dahu → pas de réponse.

Voilà ! Cet article est désormais terminé ! N’hésitez pas à me faire part de votre parcours en commentaire ! Je suis en train de vous concocter un article très spécial pour la semaine prochaine…

Parcours éditoriaux

Parcours éditorial: premier livre

Bienvenue à tous dans ce premier article de la rubrique « Mes parcours »! Je vais vous parler de mon parcours éditorial pour mon premier livre : Le Post-It de Kate.

Gallimard jeunesse logo

Premiers envois…

Une fois relu et corrigé, j’ai commencé ma chasse aux éditeurs…

J’ai donc d’abord contacté:

  • Gallimard Jeunesse
  • Amalthée
  • Persée
  • Baudelaire

Une semaine après mon envoi à Gallimard Jeunesse, je reçois ce mail type:

Mademoiselle,

Nous vous remercions vivement de nous avoir confié votre projet, « Le Post-It de Kate ».
Nous l’avons étudié avec la plus grande attention. Malheureusement, malgré ses qualités, il ne nous a pas paru convenir à notre ligne éditoriale.
Nous regrettons donc de ne pouvoir en envisager la publication.

En vous remerciant de votre confiance et en vous souhaitant d’aboutir dans votre démarche, nous vous prions de croire, Mademoiselle, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

Le comité de lecture.

Bref, une lettre de refus typique… De toute façon, je ne m’attendais pas à être éditée par Gallimard !^^

Enfin bon… J’attendais les autres réponses, impatiente. Je regardais dans ma boîte aux lettres tous les soirs… Baudelaire m’avait dit deux semaines… Et toujours pas de lettre…

Le 23 décembre, je reçois un charmant mail du responsable éditorial me proposant une rencontre pour répondre à mes questions concernant le contrat. J’étais tellement heureuse ! Ils voulaient me publier, moi, une fille de 12 ans !

N’étant pas chez moi, je n’avais pas reçu le contrat. Quand je l’ai lu, j’étais tout de suite moins heureuse : ils me demandaient 2000 € ! J’avais aussi reçu un contrat d’Amalthée qui demandait un peu près la même somme et de Persée qui voulait carrément me faire acheter mes livres ! En fait, eux ne font qu’imprimer…

Donc je ne sautais plus au plafond !

flammarion groupe logo

Seconds envois…

J’ai donc continué mes envois, mais cette fois-ci, j’ai fait attention à n’envoyer qu’aux « vrais » éditeurs.

J’ai notamment contacté:

  • La tintaine éditions
  • Les passionnés de bouquins
  • Mouck
  • Plumes d’Ocris
  • Les éditions du Menhir
  • Edilivre
  • Actes sud

J’ai rapidement reçu un refus de Plumes d’Ocris, qui, en gros, n’acceptaient pas de publier les mineurs. J’ai aussi reçu un accusé de réception des éditions du Menhir mais quand j’ai vu que le délai était de douze mois, j’ai lâché l’affaire…

Edilivre m’a proposé un contrat, mais je n’ai pas signé avec eux car leurs services n’étaient vraiment pas satisfaisants… Mon livre se serait contenté d’un couverture blanche, d’un format pdf et d’une publicité qui n’aurait pas été, à mon avis, excellente... Sans parler du prix exorbitant auquel il aurait été vendu ! Et maintenant, comme je l’ai dit dans cet article, je me demande s’ils l’ont vraiment lu…

J’attendais la réponse des autres éditeurs quand j’ai lu un mail d’Amazon proposant de publier mon livre aux formats papier et Kindle !

Alors, c’est ce que j’ai fait ! Je me suis auto-éditée !

Et vous ? Quel a été votre parcours ?